Des billets réservés sur un coup de tête : on a profité d'une belle promo avec Air France sans se poser de question. Et puis on a organisé notre voyage. Une semaine pour 3 îles de rêve. C'est décidé, malgré le peu de temps sur place, nous passerons quand même une nuit à La Digue. Les deux premières nuits à Mahé, puis les deux suivantes à Praslin et enfin la dernière de retour à Mahé. Direction un des plus beaux paradis sur terre !
Sommaire

Une Semaine de Rêve aux Seychelles

Nous avons décollé de Paris Charles de Gaulle vendredi 30 novembre 2018 autour de 17h30. Après une nuit en vol, c’est aux alentours de 6H30 le dimanche matin que nous posons les pieds à Mahé, la capitale des Seychelles. A peine sortis de l’avion, je ressens déjà la très forte humidité et la chaleur tropicale caractéristiques de ces latitudes. Une fois les formalités de police bouclées, nous arrivons dans le hall de l’aéroport, à l’extérieur.

Tout nous semble immédiatement beaucoup plus simple : l’aéroport est petit, peu de compagnies opèrent des vols sur l’archipel donc on se repère très vite. Nous avions réservé une voiture à notre arrivée donc après avoir pris le temps d’acheter une carte sim et retiré quelques roupies, nous nous dirigeons à l’extérieur de l’aéroport.

Après quelques minutes, nous parvenons à trouver la personne venu nous déposer la voiture. Nous avions loué notre véhicule via le site Rentîles et tout s’est très bien déroulé. Après avoir signé quelques papiers nous avons pris la route en direction du sud de l’île.

Première Île : L'Arrivée à Mahé

Samedi 1er novembre : 8H30 nous roulons en direction de Pointe au Sel pour rejoindre notre logement à seulement 8 km de l’aéroport. Ce détail qui peut paraître insignifiant ne l’est en réalité pas du tout puisqu’aux Seychelles, on roule à gauche ! Et autant dire qu’après une nuit en vol, la conduite à gauche sur les routes seychelloises peut s’avérer être challengeant ! Et donc ces 8 petits kilomètres m’ont semblé bien plus longs 😉

Je me souviens avoir quand même mis un peu de temps à m’habituer (c’est moi qui ai pris le volant au début du séjour) mais nous sommes vite arrivés au Castaway Lodge, un ensemble locatif constitué de plusieurs logements dans un jardin tropical, où nous allons passer 2 nuits. Nous avions noté cette adresse en échangeant sur Instagram. Et concrètement avons vraiment adoré cet endroit. Surtout le tarif défiait toute concurrence. En fait, aux Seychelles, contrairement aux idées reçues, on trouve énormément d’hébergements bons marchés : des « self catering » : appartements en locatifs type maisons d’hôtes, propres et confortables qui permettent une certaine indépendance.

Notre logement était incroyable ! Au sein d’un magnifique jardin tropical, une petite maison neuve de style colonial avec une belle terrasse et tout ce dont nous avions besoin. Une cuisine bien équipée et ouverte sur un charmant salon, une grande chambre avec des placards décorées dans un style moderne et une salle de douche de belle qualité. Avec notre voiture garée juste devant, nous avions déjà l’impression de vivre comme les locaux. 

Notre logement à Mahé : Castaway Lodge -

Après avoir pris possession des lieux et une petite sieste plus tard, nous sommes partis à la recherche d’une belle plage pour passer l’après midi. Nous n’avions que l’embarras du choix et nous avons décidé de partir pour Anse Royale. En y repensant, cette plage fait vraiment partie de mes préférées parce qu’à cet endroit la plage ressemble à un lagon avec une eau peu profonde et sans rouleaux (ce qui n’est pas le cas partout !)

On a passé la fin d’après midi dans ce décor de rêve avant de regagner notre petite maison nichée dans une nature luxuriante.

Anse Royale - Mahé

Découverte de la capitale : Victoria

Dimanche 2 novembre : c’est vers Victoria, la plus petite capitale au monde, que nous prenons la route. Il y a peu de kilomètres d’un bout à l’autre de l’île mais les routes sont très embouteillées le réseau routier en général est assez restreint. Aux abords de Victoria, la route est meilleure mais il y a énormément de monde. 

Après un bref passage par le marché, nous avons découvert cette jolie petite ville à pied (la plus petite capitale au monde). En revanche petite mésaventure en reprenant notre voiture pour rentrer : une camionnette stationnée en épi s’est mise à reculer sur nous à notre passage dans la rue. Le conducteur s’est enfui, nous nous retrouvons avec des petits dégâts visibles sur la carrosserie et une belle frayeur. Heureusement on a pu compter sur les locaux qui se sont vite manifestés pour apporter leur aide. Quelques minutes plus tard, la police est arrivée et après une petit heure au poste (le loueur de la voiture nous ayant rejoint au commissariat avec un nouveau véhicule), nous avons pu repartir avec notre nouvelle voiture. Plus de peur que de mal, on a donc également visité le commissariat de Mahé, à notre grande surprise ! Après cette expérience c’est Jérôme qui a pris le volant pour le reste du séjour (même si je n’étais pas du tout responsable de l’accrochage ! Mais il a préféré 😉 )

Conduire aux Seychelles s’avère parfois un peu compliqué, les routes n’ont pas de trottoirs, elles sont étroites par moment, on se demande parfois comment deux véhicules peuvent circuler en même temps… mais comment découvrir ces îles sans voiture ? Impossible ! Il faut absolument sortir des hôtels pour vadrouiller sinon on passe clairement à côté de l’essentiel de la destination !

Une fois remis de nos émotions, direction la plage. Cette fois-ci c’est vers le nord que nous roulons, en direction de Beauvallon. Cette zone est clairement la plus touristique de Mahé. C’est ici que se situent la plupart des hôtels et c’est également la seule plage aux Seychelles où l’on peut pratiquer des sports nautiques.

C’est sur l’une des plages proches de Beauvallon que nous avons passé le reste de l’après midi mais ici, l’océan était beaucoup plus agité ! J’ai même expérimenté une jolie chute au bord de l’eau tellement la puissance des vagues était forte. Heureusement pour moi, cette plage (comme la plupart de celles que nous avons vu) était quasiment déserte. Pour info c’est celle que vous verrez si vous visionnez la vidéo en bas de l’article où je suis assise avec du sable qui glisse entre les mains. Autant dire qu’elle cache bien son jeu ! 

Le soir venu, nous rentrons à la maison par la côte ouest de l’île. Le lendemain c’est à Praslin que nous partons donc nous en profitons pour en voir le maximum à Mahé.

Pour ma part j’ai vraiment adoré cette île : des plages plutôt calmes aux airs de lagon, facilement accessibles. C’est la plus grande des île de l’archipel et je suis certaine qu’une semaine uniquement sur Mahé ne suffirait pas à tout découvrir. On aurait pour notre part bien aimé randonner sans le Parc National du Morne mais par manque de temps, nous n’avons pas pu. La prochaine fois 😉

Anse Etoile - Mahé

Deuxième Île : Direction Praslin

Avant de quitter Mahé lundi 3 décembre dans la matinée, nous avions rendez vous au port pour rendre notre voiture à la personne qui était venue nous la déposer à l’aéroport. Le rendez vous était pris par WhatsApp mais au dernier moment il nous a appelé pour nous dire qu’il suffisait juste de laisser la voiture à l’embarcadère et qu’il viendrait la chercher plus tard. Aux Seychelles, on l’a vite constaté, le stress et la pression ne font pas partie de leur vocabulaire. La vie est douce, zen, les gens sont solidaires, ont confiance… bref une vraie bouffée d’oxygène !

Nous laissons donc la voiture selon ses instructions et je pars au guichet de Cat Coco (le ferry qui fait la traversée entre les îles) pour récupérer nos billets.

Pour info, nous avions réservé toutes nos traversées sur ce site et tout s’est parfaitement déroulé.

Une fois à bord, même si le bateau était très confortable et très moderne, la houle a eu raison de beaucoup de passagers. On s’imagine pas à quel point l’océan peut être agité mais cette traversée en particulier a été assez épique. Dieu merci nous n’avons pas été malades mais à bien y réfléchir les liaisons aériennes entre les îles sont peut être une meilleure option pour ceux qui ont le mal de mer ! D’autant qu‘il faut tout de même 1H30 de bateau entre Mahé et Praslin contre quelques minutes de vol (mais ce n’est pas le même budget).

Une fois arrivés nous attendons la personne qui est supposée nous déposer notre voiture. Elle arrive quelques minutes pus tard et c’est finalement elle qui nous emmène aussi jusqu’à notre logement. Elle nous donne les clés de notre chambre, dans laquelle nous attendait quelques petites bananes du jardin et nous explique un peu ce qu’il y a à faire sur l’île. Encore une personne gentille, solaire et vraiment agréable. Décidément les gens ici sont d’une générosité sans borne.

Une fois installés (nous avons aussi choisi de loger dans un self catering à Praslin « Chez Béa »), nous avons pris la route pour repérer un peu les alentours. Immédiatement je remarque que l’île de Praslin est très différente de Mahé : la végétation y est beaucoup plus présente, on a l’impression par moment de rouler en pleine jungle. C’est aussi très valloné notamment au nord. Notre petite voiture a parfois bien du mal à grimper les côtes !

L’après midi nous partons nous baigner sur une plage encore une fois déserte et sublime. C’est fou comme on s’est toujours retrouvés seuls au monde sur les plages (je pense que les touristes se concentrent sur les plages des hôtels) . Incroyable ! 

Jeudi 4 décembre : nous décidons de passer une bonne partie de la journée dans la Vallée de Mai.

Visite de La Vallée de Mai

La Vallée de Mai est une forêt primaire inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1983. Souvent décrite comme le jardin d’Eden, elle abrite le célèbre Cocotier de Mer et le perroquet noir.

La visite est incontournable et vraiment passionnante. Il y a un petit parking juste en face de l’entrée où il est facile de stationner. Le site est ouvert aux visiteurs de 8h00 à 17h30 tous les jours de la semaine et il y a un droit d’entrée de 20 €. 

Notre visite s’est déroulé sous une pluie tropicale battante mais par chance la végétation nous abritait. Et en parlant de végétation c’était dingue ! On en prend pleins les poumons et pleins les yeux ! Une immersion unique et bienfaitrice dont on se souviendra toute notre vie !

_MG_9466

Anse Lazio, Anse Gouvernement, Anse Possession...
Zoom sur les plus belles plages de l'île

Vendredi 5 décembre : aujourd’hui pas de visites au programme ; on a envie de profiter des plages ! A ce titre, Praslin abrite notamment Anse Lazio, qui fait régulièrement partie des dix plus belles plages au monde, caractéristique avec rochers de granit et eaux turquoise font de cette plage un véritable paradis.

Nous avons commencé par découvrir la plage la plus prête de notre logement ; il s’agissait de Anse Gouvernement. Comme quasiment toutes les plages où nous sommes allés pendant notre séjour, elle était déserte. Bon le souci c’est qu’étant proche d’eaux stagnantes, elle était infestée de puces de sable. On voyait voler quelques petits insectes (un peu comme des moucherons ou des petits moustiques) et certains se posaient sur nous. Nous avons donc écourter notre séance de bronzage et avons repris la voiture pour découvrir un autre spot. On s’est aperçus bien plus tard, en rentrant à la maison qu’il s’agissait de puces de sable puisque nous étions recouverts de petits boutons qui démangeaient comme des piqûres de moustiques.

Cette mésaventure n’a en rien entaché notre enthousiasme et notre émerveillement. Nous avons continué la route en direction d’Anse Lazio (qui figure régulièrement dans le classement des dix plus belles plages au monde) qui se situe à l’extrême nord est de l’île. Sur la route, de magnifiques plages défilaient devant nos yeux et nous ne manquions pas de nous arrêter par moments. C’est vraiment incroyable comme la nature y est préservée, authentique et d’une beauté pure.

Nous sommes donc passés par Anse Voltaire, Anse Possession, et d’autres pour enfin atteindre Anse Lazio. On croirait pas mais ça grimpe ! Notre petite voiture de location a même eu du mal à tenir le rythme. 

En arrivant, sur le parking, on a croisé quelques tortues mais c’est surtout la foule de touristes qui nous a marqués. En effet, depuis le début du séjour, nous ne fréquentions absolument pas les plages des hôtels donc nous ne  croisions que des locaux. Pour info, à Mahé, la quasi totalité des touristes se concentrent sur Beauvallon mais en dehors de cette zone, il n’y en a presque pas.

Ici à Praslin, il était évident que l’un des plus spots au monde soit très fréquenté, on s’y attendait. Alors oui la plage d’Anse Lazio est extraordinaire mais j’avoue que pour ma part n’y croiser que des touristes m’a beaucoup perturbée. J’ai adoré le lieu mais comme beaucoup d’autres plages aux Seychelles en général mais sur celle-ci on s’est vraiment sentis « touristes » alors que tout au long de notre séjour, nous avions partagé le quotidien des locaux.

Ceci étant dit, je vous conseille bien sûr d’aller voir Anse Lazio mais croyez moi sur parole beaucoup d’autres plages valent autant le détour !

Anse Gouvernement
Anse Possession
Anse Lazio

Quelques unes des plages que j’ai préféré :

  • Anse Royale à Mahé
  • Anse Possession à Praslin
  • Anse Lazio à Praslin
  • Anse Source d'Argent à La Digue
  • Grand'Anse à Mahé

A noter que certaines plages paradisiaques cachent bien leur jeu. D’apparence très accueillante, elle dissimulent des rouleaux et des courants. A la Digue, certains ont été fermées au public pour ces raisons.

A ce titre j’ai trouvé pour ma part que les plages à Mahé était beaucoup plus calmes avec des pentes plus douces et moins de courant.

Troisième Île : La Digue

Mardi 6 novembre : la fin du séjour approche mais avant ça il nous reste deux belles expériences à vivre : la découverte de La Digue (on y passe une nuit) et notre dernière nuit avant le retour dans un bel hôtel sur la côte ouest de Mahé.

Après une petite traversée rapide ( 30 minutes) bien plus agréable qu’entre Mahé et Praslin, nous arrivons sur l’île de La Digue.

Il fait une chaleur étouffante mais on est super contents d’avoir choisi d’y passer une nuit.  Après quelques hésitations, nous avons choisi de séjourner à l’hôtel Le Repaire qui se trouve à proximité du port. L’île est presque entièrement piétonne. A notre arrivée, un employé de l’hôtel arrivé en vélo avec une remorque nous a porté les bagages. 

Pour notre part, nous avons fait le trajet à pied. L’ambiance est très agréable, il y a tout de même quelques véhicules (surtout les navettes des hôtels) mais la majorité des personnes présentes sur l’île se baladent à vélo et à pied. 

A peine arrivés à l’hôtel et après avoir fait un petit tour dans les alentours, nous profitons des vélos proposés à la location par l’hôtel pour découvrir une partie de l’île. Petit passage par la supérette pour acheter des boissons fraîches, puis pause déjeuner dans un petit resto local. L’après midi, nous prenons la direction du Parc national qui abrite la plage d’Anse Source d’Argent. Il faut s’acquitter d’un droit d’entrée de quelques roupies pour accéder au lieu. Avant d’arriver à la plage nous passons par des plantations, un enclos à tortues et une jolie palmeraie. C’est vraiment magnifique.

Au bout du parc, la fameuse plage se mérite un peu. Elle se dessine progressivement le long d’un chemin au décor absolument fantastique. D’autant plus que pendant notre visite nous avons essuyé une pluie tropicale mémorable qui ajoute une intensité au décor !

Anse Source d'Argent

Notre logement à La Digue
Le Repaire Boutique Hotel

Une adresse de charme, hyper bien placé avec un personnel attentionné et un restaurant italien où nous avons dîné le soir ! Une chouette expérience, notamment avec le coucher de soleil au bord de la piscine. Tout simplement parfait !

La nuit tombe très vite donc plutôt que de nous aventurer le soir nous avons profité du restaurant italien de l’hôtel (qui fait partie des meilleurs adresses de l’île) pour dîner. D’autant plus que nous sommes rentrés à vélo sous une pluie diluvienne ! On était trempés jusqu’aux os mais tellement heureux.

Avant de repartir le lendemain matin, nous avons profité de faire un dernier petit tour de l’île…sous une chaleur écrasante. Nous avons ensuite regagné l’embarcadère pour prendre le ferry direction Mahé.

On quitte donc La Digue le mercredi 7 novembre pour rejoindre Mahé et y rester pour notre dernière nuit avant le retour en France. La traversée est beaucoup plus douce qu’à l’aller (j’appréhendais beaucoup mais ça a été !)

Eden Island (sur la route entre l'embarcadère et l'hôtel)

Retour à Mahé et dernière nuit à l'hôtel Avani 4*

A l’arrivée à Mahé, nous n’avons pas loué de voiture mais nous avons rencontré une personne qui nous a proposé de nous emmener jusqu’à notre hôtel. Il ne s’agissait pas d’un taxi officiel mais aucun problème. On a beaucoup parlé dans la voiture, il était vraiment très sympathique et nous avons conclu de se retrouver le lendemain matin pour qu’il nous emmène à l’aéroport.

Etant donné que nous décollons le jeudi 8 novembre tôt depuis Mahé, c’est tout naturellement que nous avions prévu d’y dormir la dernière nuit.

Après ce périple entre trois îles, nous aspirions à une parenthèse de tranquillité. Notre choix s’est porté sur l’hôtel Avani 4* et nous avons bien fait. Il est situé sur la côte ouest de l’île, un peu excentré et en retrait. Parfait pour terminer notre séjour dans une bulle de douceur !

La piscine de l'hôtel Avani 4*
AVANI Hotel Mahé | Evaloha
Avani Hotel Mahé | Evaloha

Et voilà, notre séjour dans ce petit coin de paradis s’est achevé le 8 novembre. Après une bonne nuit et un réveil très matinal, nous avons pris un délicieux petit déjeuner et puis nous avons retrouvé notre chauffeur qui avait bien répondu présent au rendez vous de la veille.

Direction l’aéroport, le coeur lourd de quitter ces îles merveilleuses, où la vie est douce, simple et où tout le monde a l’air de cohabiter dans la solidarité et le respect de chacun.

Sans surprise, on a adoré cette destination : la pureté de ces paysages, l’impression d’évoluer dans un jardin d’Eden… mais surtout ce sont ses habitants qui nous ont touchés par leur gentillesse, leur générosité et leur bonté.

Un jour peut être, nous aurons le bonheur d’y retourner…

Si ça vous dit de découvrir ce petit paradis, la vidéo de notre séjour est juste ici :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez également aimer :
produits terminés

{BEAUTÉ} PRODUITS TERMINÉS MAI

Hello les filles !

Je dis les filles parce que clairement cet article va s’adresser à un public féminin 😉 Je reviens aujourd’hui pour vous partager les produits de soin et maquillage que j’ai terminé récemment.

fête des mères evaloha

MES IDÉES DE CADEAUX POUR LA FÊTE DES MÈRES

Hello !
Aujourd’hui j’ai prévu de vous proposer mes idées de cadeaux éthiques pour la fête des mères. Mine de rien la date approche et comme à chaque fois je me creuse la tête ! Cette année ça tombe le 7 juin du coup on a encore un peu de temps pour s’organiser en amont !
Sans plus tarder voici mes 5 coups de coeur pour cette année :

luminette

MA PRATIQUE DE LA LUMINOTHÉRAPIE AVEC LA LUMINETTE

Ça fait un petit moment que je vous parle de la Luminette en story sur Instagram, il est temps de vous montrer en détails pourquoi elle fait partie de mon quotidien. J’ai entendu parler de luminothérapie il y a quelques années avec l’arrivée sur le marché des simulateurs d’aube. Je n’ai jamais testé ces produits mais je me suis intéressée aux effets de la luminothérapie sur l’organisme.

@emmanuellemiralles